Millésime 2004

 

 

 

Après un automne frais et une pluviosité abondante, les températures furent plutôt douces pendant l'hiver 2003-2004 avec seulement deux périodes plus froides, fin décembre et fin janvier.


Février fut plus contrasté avec une première décade très douce et une dernière beaucoup plus fraîche. Fraîcheur également début mars, mais dès le 14 mars, on nota des records de température avec une arrivée du printemps prématuré, puis il y eu une baisse soudaine, qui se prolongea jusqu'à mi-avril.
A cette période, le développement de la vigne était plutôt modéré.


A partir de mi-mai, les températures furent estivales et la croissance végétative rapide, proche de 2000, 2001 et de la " normale ". Le beau temps s'est maintenu par la suite et il y a même eu quelques pluies favorables au développement de la végétation. Le début de floraison commença le 10 juin avec une floraison rapide et une mi-fleur autour du 15 juin, c'est à dire dans la moyenne des dix dernières années.

 

 


La pression oïdium a été particulièrement importante dès le début de la saison végétative à cause de l'alternance de périodes chaudes et humides favorisant son développement rapide, mais la situation fut relativement bien maîtrisée, car très surveillée et les traitements étaient fait à intervalles rapprochés si cela s'avérait nécessaire.
Le temps fut plutôt frais et perturbé en juillet mais la vigne en fut peu affectée. A cette époque le potentiel de production était supérieur à la normale, donc nous avons pratiqué des vendanges vertes jusqu'à fin Juillet.

 

Ensuite il y eu quelques épisodes de fortes chaleurs et de violents orages avec un temps très instable et généralement plutôt frais pour la saison. Un premier orage de grêle est tombé la première semaine d'Août, atteignant une partie des Grands Crus et les appellations Village. Cet orage de grêle fut suivi de deux autres les 16 et 23 août, beaucoup plus sérieux, localisés sur les Grands Crus et les Premiers Crus de Gevrey Chambertin.
Dû au temps peu clément, le cycle végétatif s'était alors considérablement ralenti et la véraison fut très lente et peu avancée, même début septembre.
Par chance, le mois de septembre fut très beau et surtout très sec, les températures sont remontées rapidement et nous ont permis de vendanger dans d'excellentes conditions.

 

 

Nous avons commencé les vendanges le 24 septembre et terminé le 4 octobre, avec un tri extrêmement rigoureux à cause des nombreuses grappes qui avaient été touchées par les orages de grêle, et il fallait impérativement éliminer toute baie abîmée.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération
Mentions légales - Plan du site