Notre histoire


 Le domaine

 

 

 

 

Armand Rousseau

Le Domaine a été créé au début du XXe siècle par Armand Rousseau qui, à sa majorité, avait hérité de plusieurs parcelles de vigne situées sur la commune de Gevrey-Chambertin. Armand Rousseau était issu d'une famille de petits propriétaires terriens constitués en majorité de vignerons, tonneliers et négociants en vin.

Son mariage en 1909 lui permet d'accroître la superficie de son vignoble et de développer la vente de ses vins par l'apport de vignes supplémentaires et de bâtiments (cave et cuverie). Et ce, à l'endroit où se situe actuellement le Domaine c'est-à-dire dans la plus ancienne partie du village, au pied de l'église du XIIIe siècle.

Armand Rousseau se met à commercialiser ses vins tout d'abord en vrac auprès de négociants régionaux. Puis très vite, il acquiert de nouvelles parcelles de vignes plus prestigieuses, Charmes-Chambertin en 1919, Clos de la Roche et Chambertin en 1920 et 1921, et décide de vendre en bouteilles ses crus les plus renommés en s'adressant à une clientèle de restaurateurs et de particuliers, sous l'égide de Raymond Baudoin, le fondateur de la Revue du Vin de France. Au fil des années, il continue d'étendre son Domaine avec l'achat de Grands Crus, désormais classés dès 1935 lors de la création de l'Institut des Appellations d'Origine Contrôlée, Mazy-Chambertin en 1937, Mazoyères-Chambertin en 1940 (commercialisé sous l'appellation Charmes-Chambertin), Chambertin en 1956, 1970, 1983 and 1994.

Le Clos Saint Jacques est acquis en 1954 au nom de son fils Charles, qui, après avoir effectué des études secondaires classiques et suivi des cours de Droit puis d'Oenologie à l'Université de Dijon, rejoint son père en 1945 pour gérer le Domaine familial.

 

 

 

 

Charles Rousseau

C'est en 1959, à la suite du décès d'Armand Rousseau dans un accident d'automobile à un retour de chasse, que Charles Rousseau se trouve à la tête d'un domaine de 6 ha qu'il va continuer de développer rapidement grâce à son savoir-faire et en acquérant de nouveaux vignobles, essentiellement dans les Grands Crus, plusieurs parcelles de Chambertin Clos de Bèze en 1961, 1989 et 1992, le Clos des Ruchottes en Monopole au cours de l'année 1977, et du Chambertin en 1983, 1990 et 1993.

Parlant couramment anglais et allemand, il décide de se tourner en priorité vers l'exportation, et, après les Etats-Unis où son père avait déjà commencé à commercialiser ses vins au lendemain de la prohibition vers la fin des années 1930, il développe les échanges tout d'abord avec la Grande Bretagne, l'Allemagne et la Suisse, puis il étend sa commercialisation à toute l'Europe, et ensuite au Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Brésil, et enfin en Asie dans les années 1970.

 

 

 

Eric Rousseau

En 1982, Eric, son fils rejoint l'équipe après avoir suivi des études secondaires

au Lycée Agricole et Viticole de Mâcon Davayé et une année de spécialisation

en œnologie à l'Université de Dijon. Il a également pu étendre ses compétences en travaillant pour des négoces et des cavistes de Bourgogne.

Eric commence dans les vignes. Il applique de nouvelles techniques comme la vendange verte, l'effeuillage, travail mécanique du sol sans utilisation d'insecticides ou de compléments chimiques.

Il oriente le Domaine vers une viticulture plus biologique et s'implique de plus en plus dans la vinification. Il conserve une vinification traditionnelle avec un minimum de manipulations des vins.

Les vins du Domaine se sont améliorés au cours de années bien sur, avec les recherches et une meilleure compréhension des méthodes mais ont toujours gardé le même fond : la "signature Rousseau".

Les vins sont typiquement Bourguignon : Fins, élégants, honnêtes avec une vrai expression du terroir et la patte du vinificateur.

 

 

 

De 1993 à 2005, Corinne, la fille aînée de Charles Rousseau se joint à lui. Forte de plusieurs années d'expériences professionnelles en France comme à l'étranger, et après une formation en œnologie à l'Université de Dijon, elle y a assuré les relations commerciales avec la clientèle ainsi que les dégustations en cave.

Elle est remplacée en 2006 par Frédéric Robert pour tout ce qui concerne les dégustations et les relations commerciales.

 

A cette même époque, Brigitte Rousseau, la soeur cadette d'Eric, rejoint l'équipe et prend en charge le relationnel avec les particuliers et décide en 2011 de quitter le domaine pour laisser sa place à la nouvelle génération.

 

En 2012, Cyrielle Rousseau arrive au Domaine pour travailler aux cotés de son père Eric.

Après avoir passé un DEUG de Géologie, une Licence de Viticulture et le DTO à Dijon, elle part se forger de l'expérience à l'étranger en participant aux vendanges et vinifications en Oregon, Australie et Nouvelle Zélande. 

Aux cotés d'Eric, elle continue à découvrir les multiples facettes du métier de vigneron.

 

 

 

 "Suis moi du coeur pour voir encore, 

Sur la pente douce du midi,

La vigne qui nous fit éclore

Ramper sur le roc attiédi.

 

Comtemple la maison de pierre,

Dont nos pas usèrent le seuil:

Vois la se vêtir de son lierre

Comme d'un vêtement de deuil.

 

Ecoute le cri des vendanges

Qui monte du pressoir voisin,

Vois les sentiers rocheux des granges 

Rougis par le sang du raisin.

 

Regarde au pied du toit qui croule:

Voilà, près du figuier séché,

Le cep vivace qui s 'enroule 

l'angle du mur ébréché!"

 

Alphonse de Lamartine

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération
Mentions légales - Plan du site